Fêtes Maritimes depuis 1992

Avant d’être organisées à Brest, les premières fêtes trouvent leurs origines dans le fond de la rade. Tout commence en 1980, à Pors Beac’h, une anse paisible sur la rivière de Daoulas. Quelques amoureux des vieux gréements donnent un nouveau souffle à une petite flotte de voiliers traditionnels et se retrouvent l’été pour fêter joyeusement ces témoins de la culture maritime.

1982, puis 1984 : le rassemblement devient un rendez-vous incontournable avec plus de 10 000 visiteurs et attire toujours plus de bateaux. Deux ans plus tard, 400 voiliers se donnent rendez-vous et mettent le cap sur Douarnenez qui organisera en 1986 puis en 1988, une grande fête maritime et culturelle, la première de cette ampleur en France.
C’est alors que la revue Chasse-Marée lance le concours des « Bateaux des côtes de France ». Nous sommes à l’aube d’un événement exceptionnel, d’un phénomène unique. Plus de 100 unités du patrimoine maritime sont reconstruites ou restaurées par des chantiers navals.

 

Chasse-Marée, Bateaux des côtes de France, Douarnenez, 1986

Brest-1992-fetes-maritimes-poster

Brest 1992

 

Les pionniers de Pors-Beac’h et du Chasse-Marée n’étaient pas de doux rêveurs mais bien des faiseurs de rêves. Ils savaient fédérer, jusqu’à obtenir de la Royale l’ouverture au public des rives de la Penfeld. Tant et si bien que les premières fêtes de Brest 92 furent sans mesure : des centaines de voiliers venus de toutes les mers, des équipages en joie, des artisans de marine en action, des musiciens en chœur et, surtout, des visiteurs qu’il fallut compter en dizaines de milliers. Clou de la semaine : la mise à l’eau de la Recouvrance, la goélette ambassadrice de Brest, accompagnée par la Marie-Claudine, La Belle-Angèle et tous ces bateaux des côtes de France. Parmi eux, un canot de bois vernis avec, seul à bord et à la rame, Eric Tabarly. C’est aussi cette année-là que s’organisa la plus grande régate jamais organisée, tous les bateaux quittant Brest pour Douarnenez : La grande parade !

Brest 1996

 

La fête change d’échelle. Sept kilomètres de quais lui sont dédiés. Les cathédrales des mers y ont accosté, venues de très loin. Les Américains ont délégué 14 grandes unités, les Anglais beaucoup plus. Les Hollandais, les Allemands, les Russes, les Norvégiens, les Ukrainiens et les autres rivalisent par leur présence. Le Belem a 100 ans ! Les scènes et les chapiteaux sont partout. Tous se retrouvent pour célébrer la mer sous toutes ses formes. Brest s’est montrée comme une ville en mouvement, avec une recherche à la pointe. Grand succès ! Les chiffres annoncés font tourner les têtes : plus de 800 000 visiteurs, 900 journalistes accrédités, 2500 bateaux, 17 000 marins, 5500 bénévoles, 30 pays représentés. Au milieu de ça, le Notre-Dame de Rumengol, monument historique, retrouve son élément après restauration. 

Brest-1992-fetes-maritimes-poster
Brest-2000-fetes-maritimes-poster

Brest 2000

 

Entrée en 3ème millénaire oblige, l’édition 2000 se doit d’innover pour surprendre encore. Rien n’y manque : le « Défi des jeunes marins d’Europe », les courses de yoles de Bantry, les 7 villages thématiques, la belle exposition des délicates Toiles de Mer, la première parade navale de nuit et les spectacles pyrotechniques… L’immense Sedov, avec ses quatre-mâts, en impose face aux 16 trois-mâts pourtant respectables qui l’entourent. Le Charles de Gaulle, lui aussi, est de la fête. Comme les jonques vietnamiennes et les bateaux-dragons venus de Chine. L’on y compte + 2000 bateaux et autant de musiciens.

Brest 2004

 

Le soleil, cette semaine-là, se fit prier mais les fêtes furent belles ! Les flottilles colorées firent oublier la grisaille tout comme les joutes endiablées des jangadas brésiliennes et des twangas éthiopiennes qui lui donnèrent un cachet de voyage détonnant. La petite flottille venue de Suisse en délégation se trouva, quant à elle, très à son aise aux côtés des géants des mers comme des canots à misaine. Les rythmes brésiliens mettaient du cœur à la fête et le village norvégien prenait ses aises sur la quai Malbert. Au soir du 14 juillet, la parade navale et pyrotechnique fut tout simplement féérique. Au matin du septième jour, le soleil fit à tous la surprise de venir saluer l’armada, qui, selon la tradition, quitta Brest au matin pour aller tutoyer les mythiques Tas de Pois et rallier Douarnenez. 

Brest-2004-fetes-maritimes-poster
Brest-2008-fetes-maritimes-poster

Brest 2008

 

Cette fois encore, quelque 2000 voiliers traditionnels et autres bateaux de caractère ont répondu à l’invitation. Parmi les 25 nations représentées, le Vietnam, la Croatie, la Galice, Madagascar et la Norvège sont à l’honneur. La Marine Nationale et ses marins sont aussi à comptabiliser dans les 15 000 marins présents. Pas moins de 2000 musiciens, chanteurs et artistes animent les quais, plus de 300 exposants, 350 entreprises associées, 800 journalistes, et toujours autant de visiteurs que les précédentes éditions qui immortalisent chaque moment de vie le long des quais. 

Brest 2012 : l’année des 20 ans

 

Pour fêter leurs 20 ans, les fêtes maritimes internationales de Brest culminent à des sommets, faisant de cet événement le plus grand festival maritime jamais organisé, véritable Exposition universelle de la mer. Sur la rade, évoluent les plus grands voiliers du monde, les bateaux de course les plus rapides, des navires jamais vus sur les côtes françaises comme le Saint-Pétersbourg, le brise-glace russe ou la multitude colorée des petites embarcations indonésiennes. À terre, expositions et animations se répartissent sur 90 hectares avec un village Terre & Mer, un village des Sciences, des chapiteaux qui vont accueillir plus de 3 800 musiciens et artistes. Sur les quais résonnent les sons des bagadoù et des fanfares, sans oublier les chants de marins du monde entier… La grande parade entre Brest et Douarnenez réunira 3 000 bateaux et les images de cet anniversaire célébré dans l’enthousiasme feront le tour du monde.

Brest-2012-fetes-maritimes-poster
Brest-2016-fetes-maritimes-poster

Brest 2016

 

Du vent et du soleil, le temps idéal pour la septième édition des Fêtes Maritimes de Brest. Le spectacle est dans les voiles et les indicateurs de fréquentations sont au beau fixe, l’événement 2016 rassemble 712 000 visiteurs, 9000 marins du monde entier et plus de 1000 bateaux. Des animations sur terre comme en mer avec un périmètre pensé par pays invités, un spectacle grandeur nature : La présence de l’Hermione au pied du Château, les navires écoles mexicains et argentins en Penfeld, le Bagad de Lann Bihoué sur la grande scène, les bateaux monuments historiques et les canots de la SNSM, les parades nocturnes et les feux d’artifice, les démonstrations de la Marine nationale, les vire-vire des flottilles devant le public, l’étonnante collection des Toiles de mer, les visites à bord des bateaux portugais et russes, les danses polynésiennes et les fanfares anglaises… et le tout sous un généreux soleil. Le mot de la fin pour Olivier de Kersauson : « Nulle part ailleurs dans le monde maritime, on ne peut assister à un tel spectacle ! »